Ski contre stratégie

C’est la période des vacances au ski !

Vous partez, faire le break à la montagne. Que vous avez raison !

Les grands espaces, les paysages à couper le souffle, la poudreuse (légale pour le coup) le grand air, l’altitude… Tout est là pour se régénérer.

Vous avez bien raison de vous évader au ski. Vous prenez le temps de le faire. C’est salutaire.

Alors pourquoi ne prendriez-vous pas le temps de vous occuper de votre stratégie, au retour ?

 

SKI contre STRATEGIE

CUBEFLIGHT a mené l’enquête.

Voici les résultats :


Ski

Stratégie

Définition Art de coordonner des planches et des bâtons dans le but d’arriver en bas d’une pente enneiger, le premier et sur ses jambes. Art de coordonner des actions et manœuvres pour atteindre un but (généralement une bonne rentabilité finale).

 


ROUND 1 : les coûts et contenus

Ski

Stratégie

Durée effective

6 jours

2-3 jours

Coûts

Environ 4.000 €

 

Entre 2 et 3.000 €

 

Nombre de personnes impliquées

4

(Estimation moyenne des consommateurs de ski)

10

(Nombre de personnes dans une entreprise cible)

Coût par personne

1.000 €

300 €

Contenu ·         La location,

·         Les skis,

·         Les remontées mécaniques,

·         L’alimentation.

·         Les rendez-vous avec le consultant, confortablement chez vous,

·         L’écoute,

·         L’analyse,

·         L’exploration de différents caps,

·         La valorisation de vos savoirs,

·         Des préconisations pour l’avenir

·         Des actions pour distancer vos concurrents,

·         Des outils,

·         Un livrable,

·         Une relation sécurisée, de qualité dans le temps

 

Exclusions

·         Vins chauds, restos, apéros etc.

·         Ça dépend de vous (et donc du devis)


ROUND 2 : Les bénéfices

Ski

Stratégie

Effets bénéfiques ·         Détente !

·         Le grand air !

·         Spectacle de la nature

·         Votre show impressionnant sur les pistes

·         Bonne humeur

·         Du sport

·         De la glisse !

·         Bons plats et bons vins

·         Sérénité !

·         Vous quittez le quotidien pour l’avenir !

·         Votre horizon se dégage.

·         Votre nouvelle détermination impressionne

·         L’envie de foncer retrouvée !

·         Du business

·         Meilleure perception de ses potentiels de développement

·         Bons plats et bons vins

Durée de vie des effets bénéfiques

2 jours

Parfois beaucoup moins à cause des embouteillages du retour.

Très souvent le temps de retrouver ses mails, appels téléphoniques, etc.

6 mois, 1 an

Le temps de perdre les bonnes habitudes décidées, exécutées, efficaces et malgré tout délaissées par attrition.


ROUND 3 : Les risques

Risques classiques

(Classement par probabilité de survenance)

Ouverts à tous !

Niveau de risque

Je fais du ski

Je m’occupe de ma stratégie

0

Aucun

Tout va bien et tant mieux vous êtes au ski pour cela !

Aucun

Fier de ce que j’ai fait

La mariée est toujours belle

J’ai du potentiel de développement

Je mets en place de nouvelles actions, de nouveaux projets

Ça m’a donné un coup de « boost » !

(90% de nos clients)

1

Foulure

C’est désagréable mais bon, c’était quand même bien et puis qu’elle gamelle ! Une belle aventure à raconter.

Bien mais…

Je vois plus clair dans ma société.

Cela m’a fait prendre conscience de certaines évidences.

Je prendre des actions correctives.

C’est globalement positif, je m’attendais à ce que l’on me propulse dans l’espace !

(10% de nos clients)

2

Fracture

Handicapant, mais on a connu pire.

Avantage : L’histoire dure beaucoup plus longtemps que celle de la foulure. C’est plus héroïque.

Fracture

Franchement, ça ne sert à rien, je n’ai rien compris.

Bon j’aurais essayé. C’est toujours une expérience.

(0% pour le moment et l’on travaille dur pour que cela n’arrive jamais !)


Risques élevés

Réservé aux têtes brûlées et fanas de défis extrêmes

Niveau de risque

Je fais du ski

Sans casque, à fond, les consignes ne sont pas pour moi

Je m’occupe de ma stratégie

Comme ça en passant.

3

Traumatisme

Là, on ne rigole plus.

Gros ennuis de santé, les incertitudes se multiplient.

On s’aperçoit que l’on n’avait pas d’assurance Homme-clé… que l’on est le seul à savoir mener l’entreprise, bref que l’on n’a jamais communiqué sur la stratégie, la tactique et l’action

Stratégie « émergente »

(Poussée par les événements.)

Je n’ai pas vu le coup venir.

Mon meilleur client est parti.

Ca va être dur de remonter la pente

(on peut encore tenter de se reprendre. Le curatif est toujours plus cher et plus aléatoire que le préventif…)

4

L’ultime étape.

Vous ne vous occuper plus de rien, les autres s’en chargent, dans la douleur.

 

Pas de stratégie

Le marché s’est retourné.

Je suis resté sur mes acquis, mes certitudes.

Et ce n’est pas un consultant qui aurait pu me sauver

(Effectivement quand c’est trop tard… Les miracles, c’est le bureau d’à côté).

 


Moralité :

Vous skiiez, j’en suis fort aise.

Hé bien « stratégiez » maintenant !

Arnaud BISIG

 

PS : Les chiffres et calculs présentés sont réalisés sur une base réelle, mais ne figurent qu’à titre d’illustration et n’ont aucune valeur contractuelle, que ce soit pour le ski ou la stratégie.

One thought on “Ski contre stratégie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *